Phase de construction 2011-2013 et continuation 2014 - 2020

Motivation du projet

Le SCI Suisse travaille depuis 90 ans dans le domaine de l’éducation à la paix et du travail avec les jeunes, avant tout à travers les échanges interculturels et l’engagement de volontaires. Un point fort consiste dans la collaboration avec des Centres pour requérants d’asile. Des projets communs visent à sensibiliser contre la xénophobie, le racisme et la discrimination. Le projet « Théâtre, asile et migration » a été lancé comme projet pilote en collaboration avec le centre culturel de jeunesse Dynamo à Zurich. Il a pour but de permettre à des enfants réfugiés, ayant fui la misère, la pauvreté et la guerre, de découvrir de nouveaux modes d’expression créative, ensemble avec des enfants issus de l’immigration et des enfants suisses. Nous tenons aujourd’hui à développer ce projet dans toute la Suisse et à mettre en place la transmission du savoir lié au projet.

 

Objectif global du projet

L’objectif principal de ce projet est de favoriser l’intégration d’enfants vivant dans des Centres de requérants d’asile dans différentes villes de Suisse, par le biais de méthodes comme le théâtre, la danse, le chant. Un aspect important de l’intégration consiste à renforcer la confiance en soi des enfants. En effet, c’est uniquement en étant conscient de sa propre identité et en se sentant sûr de soi et reconnu qu’un individu peut s’ouvrir aux autres. En même temps, à travers la préparation d’une représentation théâtrale, un pont se construit entre les enfants et les jeunes de différentes provenances et de divers milieux socio-culturels. En travaillant ensemble au quotidien, les expériences des différentes cultures et les échanges permettent de mieux se comprendre et de déconstruire les préjugés. Les jeunes et les jeunes adultes, qui s’engagent pendant les deux semaines de la réalisation de ces projets « Théâtre, asile et migration » apprennent à travailler avec des enfants et à développer leur créativité par le biais des méthodes créatives de l’éducation non formelle. Ils apprennent aussi à encadrer un groupe d’enfants de manière créative et interculturelle. Ils se forment à la thématique de l’asile et ses conséquences du point de vue des personnes concernées, tout en recevant des outils et des conseils afin de pouvoir échanger autour de ces thèmes de manière constructive au sein du groupe.

 

Objectif partiel 1: transfert de connaissances, coaching et projet-type

Sur la base des expériences du projet pilote, des instructions détaillées doivent être rédigées pour permettre le développement de ce projet « Théâtre, asile et migration » dans d’autres villes. La rédaction se fait en collaboration entre les jeunes et les coordinateurs et coordinatrices qui ont participé activement à ce projet en 2011. Les nouveaux participant-e-s sont coachés par les coordinateurs et coordinatrices de projet expérimentés. Ceci permet d’assurer un transfert des connaissances et encourage la participation des jeunes tout au long de la réalisation du projet. Le projet-type doit pouvoir permettre la mise sur pied d’autres projets locaux similaires avec un effort moindre et de profiter des synergies. Il contient les parties suivantes :

  • Instructions pour l’organisation d’un projet local, avec un calendrier
  • Exemples tirés du projet de l’été 2011
  • Récits des expériences des participants

 

Objectif partiel 2: réalisation du programme « Théâtre, asile et migration »

Par étapes, le projet « Théâtre, asile et migration » sera développé dans 6-10 villes de Suisse. Des équipes de projet locales et des organisations partenaires seront recherchées. Ainsi l’objectif global du projet, favoriser l’intégration des enfants et sensibiliser les jeunes par le biais de méthodes créatives, pourra être atteint à une plus grande échelle. Les chantiers avec des participant-e-s internationaux sont le moyen idéal pour encourager les compétences interculturelles. Grâce au travail de relations publiques mené en commun et au grand nombre de participant-e-s, la visibilité du projet est améliorée.

 

Objectif partiel 3: création d’un réseau

A travers la coordination des activités, la création d’un réseau entre les organisations locales des différents lieux est favorisée. Par le biais de ce réseau, non seulement des informations peuvent être transmises, mais aussi des synergies peuvent être utilisées. Ce réseau sera favorisé via les collaborations, le travail conceptuel commun sur le projet-type et au moyen d’un site internet.

 

Impact

À travers le projet « Théâtre, asile et migration » le savoir-faire et le réseau des organisations partenaires dans les domaines de la lutte contre le racisme et de l’intégration sont renforcés. Grâce à la réalisation régulière des chantiers du théâtre dans plusieurs régions de Suisse on veut instaurer dans le long terme les thèmes et méthodes du projet dans les organisations partenaires.

Entre 2012 et 2013, environ 400 enfants et 170 jeunes animateurs et animatrices profitent du projet, ainsi que de multiples acteurs et organisations impliqués. Les enfants, grâce au projet, sont mieux intégrés puisque leur confiance en soi est renforcée, qu’ils bénéficient d’activités de loisirs de différentes institutions et qu’ils peuvent développer les contacts entre eux. Les adolescents et les jeunes adultes disposent des compétences nécessaires à la promotion de l’apprentissage interculturel à travers les méthodes de l’éducation non formelle. Ils connaissent les problématiques de l’asile et ses conséquences du point de vue des personnes concernées et ils s’engagent en tant que citoyens actifs contre le racisme et pour l’intégration des migrantes et des migrants.

 

Campagne de sensibilisation

Un large public est sensibilisé à travers le travail actif des médias durant la réalisation du projet, au profit des objectifs du projet ainsi que des thèmes de la migration et de l’intégration. Une documentation complète est disponible sur la page web du projet.

Nous utilisons parallèlement et durant toute la durée du projet nos publications imprimées (newsletter, lettre aux membres) et la newsletter électronique pour la communication autour du projet. Ainsi nous invitons les volontaires à collaborer au projet. D’autres médias destinés aux jeunes sont également employés pour des appels à collaboration et pour des informations générales autour du projet. 

 

Follow-up

L’objectif est de pouvoir offrir en 2013 des projets de « Théâtre, asile et migration » dans 6 à 10 villes suisses et de pouvoir disposer d’un réseau de partenaires qui intègrent cette offre dans leurs structures pour l’organisation de chantiers. En outre il est prévu de soutenir des initiatives locales pour des groupes permanents de théâtre, afin que les enfants soient stimulés à exprimer leurs expériences de vie de manière créative tout au long de l'année.

 

Phases du projet et agenda

 

mars 2012: Séance de lancement avec les anciennes et nouvelles organisations partenaires et volontaires

mars-juin 2012: Elaboration des programmes détaillés et coordination des dates des projets. Communication avec les publics cibles (volontaires et des enfants)

juillet-octobre 2012: Mise en œuvre des chantiers « Théâtre, asile et migration » (selon le programme détaillé local)

sept.-nov. 2012: Évaluation du programme d’été par les participants et les organisations partenaires

mars-août 2013: Phase de mise en œuvre analogue à l’année précédente

sept.-oct. 2013: Évaluation finale et transfert dans des structures existantes

2014 - 2020: Continuation et l'expansion